grillé ou rôti ?
mijoté ou braisé ?
cru ou poêlé ?

•  Le boeuf, le goût d'être ensemble
•  Plaisir d'élever... Plaisir de savourer

•  Le boeuf et ses bienfaits
•  La traçabilité : infos
•  Conseils de conservation de la viande

•  Consultez la base de recettes
•  Proposez une recette !
•  Bien choisir sa viande de boeuf
•  Bien cuire sa viande de boeuf

•  Voir toutes les actus
•  Voir tous les événements

•  Qui sommes-nous ?
•  Une filière qui bouge !
•  Liens utiles
•  Contactez-nous

Crédits - Mentions légales

Plaisir d'élever...

Bonnes pratiques d’élevage

Les associations d’éleveurs, les groupements de producteurs, le secteur laitier mettent en place la charte des bonnes pratiques. En adhérent à cette charte, les éleveurs s’engagent à de bonnes pratiques d’élevage (identification et traçabilité bovine, suivi sanitaire, bien être animal…) au sein de leur exploitation agricole.


 L’alimentation des bovins et des ovins en France

Les bovins et les ovins sont des herbivores ruminants :

  • ce sont des herbivores : leur alimentation est composée de végétaux
  • ce sont aussi des ruminants : la rumination leur permet d’utiliser la cellulose et les autres fibres contenues dans les végétaux, alors que l’homme ne peut pas les digérer
  • chaque jour, l’animal doit consommer la quantité d’aliments nécessaire pour couvrir ses besoins = la ration
  • la ration est principalement constituée de fourrages (il existe les fourrages verts, les fourrages récoltés et conservés, les fourrages secs, les fourrages ensilés, les fourrages plus ou moins séchés)
  • des compléments alimentaires sont parfois nécessaires : il s’agit d’aliments concentrés, d’origine végétale et minérale, qui sont généralement produits sur l’exploitation
  • de l’eau potable à volonté : l’éleveur met à disposition des animaux, au pré ou à l’étable, de l’eau potable et propre


 Un atout majeur pour l’environnement

L’élevage bovin et ovin, en permettant l’entretien des prairies, joue aujourd’hui un rôle prépondérant dans la protection de notre environnement et l’aménagement du territoire, que ce soit en zones herbagères ou montagneuses.


 Transport et bien-être des ruminants

Le bien-être des animaux pendant leur transport est un sujet auquel l’opinion publique est aujourd’hui fortement sensibilisée.

La quasi-totalité des acteurs concernés appliquent la réglementation en vigueur ayant trait au bien-être et aux conditions de transport des animaux, ainsi que les bonnes pratiques recommandées par l’Institut de l’Elevage et l’Association interprofessionnelle INTERBEV ; les coupables sont poursuivis et sanctionnés, en application de la législation française et européenne.

Cette réglementation concerne la durée du transport, les densités de chargement et l’agrément du transporteur.


 Une réglementation rigoureuse

A chaque étape de la filière, les professionnels s’engagent pour garantir aux consommateurs une viande bovine et ovine de bonne qualité, grâce à :

  • Une alimentation sécurisée, à base de végétaux et de compléments minéraux, qui évite tout risque de contamination par l’ESB (encéphalopathie spongiforme bovine). L’utilisation de farines animales est interdite dans l’alimentation de tous les animaux dont les produits sont destinés à la consommation humaine
  • Un étiquetage obligatoire et une traçabilité respectée pour l’utilisation des plantes génétiquement modifiées